600x337_cy_twombly

Cy Twombly

By on 19 avril 2017, in Non classé, Textes

Publication Mowwgli Magazine

Le centre Pompidou présente jusqu’au 24 avril 2017 une grandiose rétrospective du peintre américain Cy Twombly (1928-2011).

L’exposition s’égrène autour de plus de 140 oeuvres de différents supports et met en lumière le talent avant gardiste et iconoclaste de l’artiste. Inclassable, l’artiste américain le fut tout au long de sa féconde carrière qui le fit peindre jusqu’à ses 83 ans.

A contre courant des styles minimalistes de ces contemporains américains, très jeune, Twombly se démarque en quittant les Etats Unis pour vivre en Italie. Il adopte alors un langage totalement singulier, complexe et fascinant, fait de puissance et de couleurs.

L’étendue de son œuvre et la pluralité de ses sources soulignent la richesse de ses expérimentations et de ses recherches artistiques.

L’exposition s’articule autour de 3 grands cycles: Nine Discourses on Commodus 1963), Fifty Days at Iliam (1978) et Coronation of Sesostris (2000). Sculptures, dessins, peintures, photographies sont autant d’expressions plastiques qui viennent émailler un parcours intelligemment mené par le curateur Jonas Storsve.

Toiles laiteuses et immenses émaillées de mots-rébus, de traces-codes primitives et archaïques viennent initier l’exposition et nous placer soudainement face au mystère Cy Twombly. Tel un palimpseste, chiffres, lettres, mots surgissent à la surface de la toile pour mieux nous confondre. Simple et complexe, telle une peinture naïve ou un dessin d’enfant.

Peu à peu, ses œuvres vont s’intensifier dans le geste, dans une pulsion maîtrisée. La peinture va se faire langage. Dans une pâte dense, compacte et épaisse elle devient une matière vivante sur la toile. Dans une explosion de couleurs, l’artiste retranscrit la violence sanglante du règne de Commode ou la douleur inextinguible d’Achille face à la mort de Patrocle. L’artiste déconstruit et reconstruit sous nos yeux. Sa peinture ni abstraite ni figurative, est un monde en soi.

Artiste total, avec grâce et subtilité, Twombly nous séduit l’âme.

Rétrospective de Cy Twombly au Centre Pompidou

 

 

 

0

Reply